Le vélo électrique est il un vrai sport?

Même si le vélo électrique est en train de se faire une place de choix sur les routes de France, en ville comme en campagne, nombreux sont les détracteurs qui rejettent ce mode de déplacement.

Ils se basent sur le fait que le vélo électrique serait réservé aux fainéants ou aux seniors et les « vrais  cyclistes » ne monteraient jamais sur un vélo à assistance électrique.

L’équipe du magasin de vélo électrique a tenu à faire la part belle aux idées reçues et à vous présenter les vrais atouts du vélo électrique pour se maintenir en bonne santé.

Qu’on se le dise, le vélo électrique n’est pas une mobylette électrique !

Pour être homologué et rouler sur les routes françaises, le moteur ne doit pas se déclencher lorsque l’utilisateur ne pédale pas.  De plus,  la directive européenne 92/61/EEC indique qu’un VAE doit fournir une assistance jusqu’à 25km/h maximum et proposer un moteur d’une puissance inférieure à 250 W (puissance nominale continue). (source wikipedia)

Ainsi, on parle bien de vélo à assistance électrique, qui nécessite donc une action de son propriétaire et donc un effort pendant toute la durée de son utilisation. De plus, les vélos électriques proposent des vitesses, de 3 à 7 dans la plupart des cas, ce qui permet de varier la puissance transmise par l’utilisateur dans le pédalier.

La pratique du vélo électrique est donc tout à fait similaire à une pratique classique et représente donc une activité physique. 

Même s’il est bien évident qu’à durée de trajet égale, un VAE demandera moins d’effort qu’un vélo classique, l’utilisateur d’un vélo électrique fera souvent un trajet plus long grâce justement à l’assistance fournie.

La clientèle attirée par le vélo électrique est de plus en plus urbaine et utilise ce moyen  de transport en remplacement du bus ou du métro, le vélo électrique devient donc une véritable alternative aux transports en communs ou à la voiture en zone urbaine et représente une activité physique supplémentaire dans la vie de tous les jours.

Pratiques, le vélo électrique pliable sait se faire oublier et devient un compagnon idéal en vacances ! Il sait se loger dans un coffre ou dans une soute de camping car. L’effort est, encore une fois, inférieur au vélo classique mais les occasions d’en faire deviennent plus nombreuses !

Adopté depuis plusieurs années par une clientèle en reprise d’activité ou des seniors (le doyen de nos clients a 83 ans!), le vélo électrique gagne du terrain en ville et séduit de plus en plus d’urbains.

Le vélo électrique ne se pratique plus uniquement sur des petites distances, la technologie des batteries et des moteurs propose des autonomies et des performances toujours accrues, le Néomouv Kalys annonce par exemple une autonomie maximum de 100km dans sa version 11Ah !

Le VAE est donc utilisé par tous, du cycliste amateur à l’urbain en passant par les sportifs attirés par un vtt électrique  ou encore en utilisation familiale. Un vélo électrique couplé à une remorque sera en effet un mix idéal pour minimiser les efforts lors des balades en famille.

Les villes ont bien saisit les avantages de ce mode de déplacement non polluant puisque la plupart d’entre elles proposent des aides pouvant aller jusqu’à 400€ à l’achat d’un vélo électrique (voir notre dossier sur les subventions pour l’achat d’un vélo électrique)

Le vélo électrique est donc considéré comme une véritable activité sportive. Pratique et écolo, il vous fait du bien mais aussi à la planète !

(source de l’image: valdarly-montblanc.com)

6 réflexions au sujet de « Le vélo électrique est il un vrai sport? »

  1. Pour moi sans aucun doute OUI!
    Depuis 2 mois j’ai Un VTT à « assistance électrique » et c’est fantastique surtout en montagne, mes sorties sont plus longues, mes moyennes ont plus que doublées, j’absorbe des sentiers forestiers avec des pentes qui avant étaient pour moi totalement dissuasives, je n’économise que mon cœur et à 76 ans ce n’est pas négligeable
    Bref j’ai redécouvert un nouveau plaisir SPORTIF.
    Mais attention pour tout cela, il faut bien choisir son vélo.
    Guy

    1. Merci Guy pour votre avis positif ! N’hésitez pas à faire passer le mot et faire découvrir notre site, le VTT électrique Cronos est très bientôt en stock et va cartonner !

  2. Le vélo à assistance électrique est un vélo, à assistance de pédalage. C’est un banalité qu’il faut en effet rappeler. Est-ce pour autant un « sport » ? Je ne sais pas et je m’en moque éperdument. Ce qui ne m’empêche pas de faire de 5 à 7000 km de vélo, à assistance électrique, chaque année, pour aller au bureau, faire des courses, me promener les jours de congés, et partir en vacances en camping avec six sacoches. Bref, tout ce qu’un cyclotouriste vélotaffeur peut faire avec un vélo, en produisant moins d’effort qu’avec un vélo sans assistance. La qualité du VAE est importante pour le plaisir, le confort et la durabilité. Le VAE peut peut-être permettre de faire du « sport », ou pas, au choix et selon les possibilités du pédaleur. Je regrette un peu quand même que l’offre actuelle soit trop orientée vers les modèles de ville ou les VTT, et pas suffisamment vers les vélos de voyage, qui sont sans doute un marché trop restreint.

    1. Effectivement, on a hate que l’offre de vélo pliants électriques s’étoffe et que tout le monde puisse en emmener dans les soutes des camping car et dans les coffres des voitures !
      En tout cas, merci pour votre témoignage qui devrait donner envie à ceux qui n’ont jamais testé !

  3. Vous ne parlez pas de la recharge des batteries. Le vélo électrique se recharge-t-il pendant les parcours? Sinon où peut-on les mettre en charge, notamment quand on est en camping-car, et qu’on veut l’utiliser pour visiter villes et villages?
    Quelqu’un peut-il me répondre? Je suis très intéressée par ce problème.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.